Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 21:16

Franciscans International (FI) souhaite exprimer sa profonde inquiétude face aux évènements récents dans la bande de Gaza et le Sud d’Israël, qui ont provoqué la mort de centaines de civils. L’escalade de la violence s’est faite au mépris des principes de droit humanitaire les plus élémentaires, conduisant à la catastrophe humanitaire dont nous sommes témoins.

FI appelle Israël et le Hamas à cesser immédiatement les hostilités. Le cessez-le-feu est absolument nécessaire en vue de prévenir d’autres attaques ciblant la population civile. Ceci est vrai pour les villes du Sud d’Israël touchées par des roquettes lancées par la Hamas. Et ceci est d’autant plus vrai à Gaza, compte tenu de l’offensive militaire disproportionnée menée par Tsahal.

L’offensive militaire a provoqué la mort de près de 900 Palestiniens (dont une large partie sont des civils, y compris des enfants), tandis que près de 4'000 ont été blessés et que plusieurs dizaines de milliers ont été déplacés dans des refuges ou auprès de membres de leurs familles. Des infrastructures civiles essentielles tels que des hôpitaux, des bâtiments de provision d’eau et d’électricité ont été endommagés ou détruits. L’offensive militaire ajoute encore davantage de souffrances à la population de Gaza, déjà touchée par le blocus, qui empêche l’arrivée de nourriture et des médicaments, rendant leur situation humanitaire encore plus difficile.

FI est fermement convaincue qu’une solution au conflit Israélo-palestinien ne réside pas dans l’usage de la force, qui ne peut pas être le moyen d’arriver à une paix durable.

FI demande au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies de :

- Condamner les attaques sur les civils, des deux côtés;

- Vivement encourager Israel et le Hamas à cesser durablement les hostilités, et à respecter pleinement les principes du droit international humanitaire;

- Considérant les conséquences humanitaires et sur les droits de l’homme, vivement encourager Israël à:

o Assurer un plein accès des agences humanitaires à la bande de Gaza;
o Lever le blocus;
o Cesser toute mesure qui revient à imposer une punition collective à la population gazaouie;

- Demander à Israël de coopérer pleinement avec le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967;

- Examiner lors de sa prochaine session en Mars, les mesures prises par les acteurs concernés en vue de mettre en œuvre ses recommandations.

Alors que l’urgence de la situation nécessite un effort diplomatique intense afin de permettre un arrêt de la violence, la communauté internationale ne doit pas penser qu’elle aura rempli sa mission en marchandant un cessez-le-feu local. Au contraire, sa responsabilité doit inclure le fait de chercher à mettre en place un traité de paix véritable entre Israël et la Palestine, et dans un contexte régional. C’est ainsi seulement que la paix pourra être possible et durable.
 
   
 

 

Repost 0
Published by Fraternité Franciscaine Séculière - dans Franciscain International
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 23:01

Un franciscain face à la violence quotidienne du conflit israélo-palestinien:

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2354843&rubId=4077


2ème extrait d'article:

Le P. Michele Piccirillo ,franciscain de la Custodie de Terre Sainte à Jérusalem et archéologue de renommée internationale , est décédé la semaine dernière à Livourne , en Italie . Il avait découvert de nombreuses églises en Jordanie ( Madaba , mont Nebo …) et en Syrie , et fondé des écoles de restauration . Spécialiste des mosaïques et de l’épigraphie chrétiennes , il avait été le guide de Jean-Paul II lors de son pèlerinage en 2000. Après des obsèques présidées par le patriarche latin de Jérusalem , le P. Piccirillo a été inhumé au Mont Nebo, en Jordanie

Repost 0
Published by Fraternité Franciscaine Séculière - dans Franciscain International
commenter cet article
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 19:38

 En novembre 2008, le Conseil International de l'Ordre Franciscain Séculier (CIOFS) réunira son chapitre général en Hongrie, patrie de Sainte Elisabeth, patronne de la Fraternité Séculière, dont nous célébrons le 8ème centenaire. Plus de 100 pays devraient y être représentés, dont la France.

 
FRATERNITE FRANCISCAINE SECULIERE

Pans le, 28 mars 2008

Objet : le chapitre international

Chers frères et sœurs

En novembre 2008, le Conseil International de l'Ordre Franciscain Séculier (CIOFS) réunira son chapitre général en Hongrie, patrie de Sainte Elisabeth, patronne de la Fraternité Séculière, dont nous célébrons le 8'eme centenaire. Plus de 100 pays devraient y être représentés, dont la France. J'y participerai en tant que déléguée de la Fraternité Franciscaine Séculière française.

Bien sûr ce rassemblement de tous les délégués internationaux de l'OFS qui se tient tous les quatre ans sera l'occasion d'aborder nombre de questions pratiques inévitables dans la vie de tout mouvement ou toute association (c'est aussi le cas dans nos conseils régionaux ou nationaux !). Mais plus important encore, lors de ce chapitre général il sera question d'approfondir les thèmes de l'engagement et de l'appartenance à l'OFS dans le souci de mieux remplir notre rôle et notre mission des laïcs au sein de la Famille franciscaine, dans l'Eglise et dans la société.

En préparation à ce chapitre, le CIOFS demande à chaque pays de lancer une réflexion sur notre spécificité, notre appartenance et notre mission. En France le bureau national souhaite que toutes les régions soient associées à ce chantier. Chaque région est libre d'organiser cette réflexion comme elle l'entend : à l'échelle régionale ou diocésaine, en fraternité, ou de façon individuelle.

Voici quelques pistes proposées pour amorcer notre réflexion :

- Quelle est pour nous la spécificité de la Fraternité Franciscaine Séculière ? Qu'est ce qui nous semble essentiel ?

- Qu'entendons nous par « appartenance » ? En quoi ou à quoi nous engage-t-elle ?

- Que nous apporte notre appartenance à la Fraternité ? Que pouvons nous lui apporter?

- Appartenance - engagement - mission. Voyons nous un lien entre ces trois démarches ? Si oui, lequel ?

- Comment voyons nous la place et la mission de la Fraternité dans la société ? Dans le monde ? Dans l'Eglise ? Quels sont les défis à relever ?

- La communion et la collaboration avec l'ensemble de la Famille franciscaine nous semblent-t-elles importantes ? Pourquoi ? Comment les faire grandir ?

Pour que je puisse présenter au mieux la réflexion et l'avis de la France à ce chapitre nous demandons à ceux qui auront pris le temps de réfléchir et travailler à ces questions de nous communiquer avant le 30 septembre (le plus tôt le mieux... ) une synthèse de leurs travaux. Votre apport est important ! Merci d'avance pour votre collaboration.

Soyez assurés de notre sollicitude et recevez nos fraternelles salutations. Paix et Joie en ce temps pascal à chacun d'entre vous et à vos fraternités.

« Quelle que soit la manière qui te semblera la meilleure de plaire au Seigneur ton Dieu et de suivre ses traces et sa pauvreté, adopté-là, avec la bénédiction du Seigneur Dieu et ma permission. » '

Pour le bureau national BerthaL. Richaud

1 Lettre de François à frère Léon

 

 

 

Repost 0
Published by Fraternité Franciscaine Séculière - dans Franciscain International
commenter cet article

Présentation

  • : Fraternité Franciscaine Séculière
  • Fraternité Franciscaine Séculière
  • : Pour mener une vie fraternelle et évangélique à la manière de François d'Assise, des hommes, des femmes, des foyers se rencontrent et constituent la Fraternité Franciscaine. Ceux qui veulent en faire partie, se retrouvent et construisent, jour après jour, une communauté évangélique. Ce blog est consacré à la région PACA
  • Contact

Qui sommes-nous ?

 

Recherche

L'Olivier

Archives

Site Annexe activités hors PACA

Pages