Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 15:20
 
Jeudi 9 juillet 2009 4 09 /07 /Juil /2009 17:02
 

 

 

Fernand est né le 15 août 1195 à Lisbonne au Portugal. A dix ans, il entra à l’école cathédrale pour étudier le latin, l’histoire ecclésiastique, la liturgie et le chant sacré. A quinze ans, il fut admis chez les chanoines réguliers de St Augustin. C’est là, dans cette communauté, que pendant dix ans il va approfondir sa connaissance intellectuelle de la philosophie, de la théologie, de l’Ecriture Sainte et des Ecrits des pères de l’Eglise. A 25 ans, Fernand, touché par le martyr des cinq frères Mineurs du Maroc, orienta définitivement sa vie vers l’Ordre des frères Mineurs franciscains et prit le nom d’Antoine. Il fit ce choix en ayant le désir de partir également pour le Maroc et prêcher la foi… mais le Seigneur en décida autrement. Après bien des péripéties, Frère Antoine dû reprendre chemin et revenir au Portugal. Auparavant il fera un petit détour par Assise où il rencontre Saint François d’Assise et les frères réunis en chapitre.

 

Frères et sœurs, je ne souhaite pas développer ici plus l’histoire de Saint Antoine de Padoue et encore moins les miracles qui lui ont été attribuée au cours de l’histoire. Ce qui intéresse notre approche c’est sa pensée, sa personnalité et son rôle dans l’Eglise de son époque et en tirer des leçons pour nous aujourd’hui. Qu’est-ce qui l’a amené à devenir aussi connu et célèbre ? Pourquoi est-il si proche du tout un chacun comme un ami, comme un frère.

 

Frère Antoine de Padoue est un personnage séduisant qui nous livre les secrets de sa personne, de sa spiritualité, de son amour pour Dieu et le prochain à travers sa vie et ses sermons.

 

I. Frère Antoine, un prédicateur hors-paire

 

Antoine de Padoue exerça le ministère de la Parole en Italie du Nord et en France méridionale, par l’enseignement aux frères franciscains et la prédication au peuple. « Il me plaît, lui écrit Saint François d’Assise, que tu enseigne aux frères la sainte théologie à condition qu’en te livrant à cette étude tu n’éteigne pas en toi l’esprit de prière et de dévotion, ainsi qu’il est marqué dans la Règle. » St François trouvait en lui le frère qui savait concilier le savoir intellectuel et l’esprit de prière. Le succès de la prédication de St Antoine se situe dans cette relation de communion permanente avec le Christ dans la prière et l’oraison. C’est là qu’il puise sa science spirituelle et sa connaissance de Dieu.

 

Frère Antoine de Padoue fut un passionné de l’Evangile et s’attache avec une fidélité sans faille à l’étude de la Parole de Dieu. Ce goût de l’étude qu’il avait acquis durant ces années études à l’école de la cathédrale ainsi que chez les chanoines de St Augustin. « Antoine en lisant les textes bibliques dégageait le sens littéral, et fortifiait sa foi par des comparaisons allégoriques, en rapportant à lui-même ces paroles de l’Ecriture, il nourrissait ses élan effectifs par une vie pleine de vertus » soulignent ses biographes. Et encore : « Il persévérait nuit et jour dans la lecture de la Parole de Dieu au point de le graver entièrement dans sa mémoire. »

 

Sa méthode en trois étapes :

  1. dégager le sens littéral du texte, comprendre le sens des mots et leurs significations

  2. ensuite entrevoir le sens spirituel avec un but précis : celui de former la foi, comprendre la signification morale en vue de réformer les mœurs

  3. et enfin extraire la réalité mystique pour grandir dans la vie spirituelle.

 

 

Antoine de Padoue a appris à étudier la Parole de Dieu, au sein du corps de l’Eglise en vue de la communiquer aux hommes et femmes de son temps. A son exemple, ayons le même soucie de l’étude de la Parole de Dieu en profondeur pour pouvoir la transmettre dans un langage compréhensible et en réponse aux besoins de nos contemporains.

 

II. Frère Antoine de Padoue promoteur de la justice.

 

Cela se passa à Padoue à la fin de ses sermons de carême qui se déroule en l’année 1231. Il est d’usage que le prédicateur avait droit de présenter aux autorités de la ville une pétition en faveur d’une église ou d’une communauté. Antoine choisit de présenter la sienne en faveur des débiteurs insolvables que les prêteurs usuriers font jeter en prison jusqu’à épuisement de leur dette. Un abus insupportable estime-t-il, un drame humain qui réduit à la misère de nombreuses familles.

 

Antoine obtient gain de cause. La commune de Padoue promulgue un décret selon lequel ; personne ne doit être détenu en prison, s’il n’est coupable que d’une ou plusieurs dettes d’argents contractées dans le passé, dans le présent et dans l’avenir. Frère Antoine en revendiquant ce décret réalise une forme de lutte contre cette injustice courante à son époque.

 

III. Frère Antoine et l’Eucharistie.

 

Comme tout bon fils et filles de St François d’Assise, St Antoine de Padoue avait un profond respect et une grande dévotion envers l’Eucharistie. Il l’évoque comme un repas de réconciliation humaine. Cette interprétation, il la puisse dans le symbolisme du repas que le père du fils prodigue convoque en l’honneur de son fils retrouvé : « …car mon fils que voilà était mort est revenu à la vie ; il était perdu et il est retrouvé. Et, ils se mirent à festoyer. » Ce repas comporte également la joie et la fête.

 

Sacrement de la passion du Christ à recevoir dans la foi et dans la profession de la passion /mort du Christ et de sa résurrection. Un repas qui nous purifie, lieu de notre communion avec Dieu et avec l’humanité en puissance de sanctification. « Aujourd’hui, dit-il, à propos de la Cène du Seigneur, Jésus prépare pour tous les peuples qui croient en lui un banquet de mets délicieux…Ce que l’Eglise fait aujourd’hui est vraiment son corps ; celui que la Vierge a engendre, qui a été suspendu à la croix, mise aux tombeaux, qui est ressuscité le troisième jour pour monter à la droite du Père. »

 

Ainsi Saint Antoine de Padoue, en nous laissant sa théologie nous stimule l’amour pratique de Dieu et des hommes. Par le témoignage de sa parole et de sa vie, il nous enseigne le chemin de l’humanité et de la charité, sur lequel tous les baptisés doivent résolument s’élancer à la rencontre du Christ.

 

Paroisse de St Antoine de Padoue Le Roucas Blanc-Marseille 13 juin 2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Fraternité Franciscaine Séculière - dans Saints franciscains
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Fraternité Franciscaine Séculière
  • Fraternité Franciscaine Séculière
  • : Pour mener une vie fraternelle et évangélique à la manière de François d'Assise, des hommes, des femmes, des foyers se rencontrent et constituent la Fraternité Franciscaine. Ceux qui veulent en faire partie, se retrouvent et construisent, jour après jour, une communauté évangélique. Ce blog est consacré à la région PACA
  • Contact

Qui sommes-nous ?

 

Recherche

L'Olivier

Archives

Site Annexe activités hors PACA

Pages