Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 14:30

 

Alouette« 

 

Groupe franciscain des Hautes Alpes.

 

     "Loué sois-tu, Très Haut Seigneur, pour tous nos frères les oiseaux"       "Oiseaux, oiseaux, mes frères, louez Dieu, louez votre Créateur"

 

 

 

 

 

 

Peut-être est-ce dans le Sermon aux Oiseaux, plus encore que dans le Loup de Gubbio ou le baiser au lépreux que François nous révèle l’essentiel de sa spiritualité.

 

« Le très bienheureux père François faisait route à travers la vallée de Spolète. Il parvint à un endroit, près de Bevagna, où se trouvait assemblée une très grande multitude d’oiseaux d’espèces diverses : colombes, corneilles et d’autres qu’on appelle ordinairement des moineaux. En les voyant, le très bienheureux serviteur de Dieu, François, en homme d’une très grande ferveur et qui portait un grand sentiment de piété et de douceur même aux créatures inférieures et privées de raison, courut vers eux avec allégresse , laissant ses compagnons sur le chemin. Une fois qu’il fut assez près, voyant que les oiseaux l’attendaient, il les salua à sa manière habituelle. Mais voyant non sans étonnement que les oiseaux ne prenaient pas la fuite comme ils le font d’ordinaire, il fut rempli d’une joie immense et les pria humblement, disant qu’ils devaient entendre la parole de Dieu. Parmi les nombreuses choses qu’il leur dit, il ajouta encore celles-ci : « Mes frères les oiseaux, vous devez beaucoup louer votre Créateur et l’aimer toujours, lui qui vous a donné des plumes pour vous revêtir, des pennes pour voler et tout ce dont vous avez eu besoin. Dieu vous a rendus nobles parmi ses créatures, et il vous a accordé d’habiter dans la pureté de l’air ; car comme vous ne semez ni moissonnez, lui-même ne vous en protège et gouverne pas moins, sans que vous vous en souciiez le moins du monde ». A ces paroles, les petits oiseaux exultèrent de façon étonnante, selon leur nature : ils commencèrent à allonger le cou, à étendre leurs ailes, à ouvrir le bec et à regarder vers lui. Mais lui, passant au milieu d’eux, allait et revenait, touchant leurs têtes et leur corps de sa tunique. Enfin il les bénit et, après avoir fait un signe de croix, il leur donna congé de s’envoler pour aller dans un autre lieu. Quant au bienheureux père, il allait avec ses compagnons, se réjouissant sur son chemin, et il rendait grâces à Dieu, que toutes les créatures vénèrent par une confession suppliante ». (Thomas de Celano, vie de François )

 

C’est par un salut de Paixque François accueille ces oiseaux, venus, de tous les horizons, l’honorer. Cette Paix que François a souhaité voir rayonner sur le monde entier, jusqu’en Egypte, jusqu’à Jérusalem.

 

Et il les appelle mes Frères : Fraternitéavec toutes les créatures, façonnées par le même Père : lien invisible avec tous les règnes de la vie, avec toute la création à qui François reconnaît une âme et qu’il invite à louer Dieu.

 

« Vous ne semez ni moissonnez ». .Pauvretéabsolue certes, « tout vous est donné », tout est grâce, mais aussi libertédes enfants de Dieu, qui n’ont à se soucier de rien, confiants dans l’amour de Celui qui sait ce dont chaque être a besoin.

 

« Loué sois-tu pour l’air et le vent » Celano nous parle de la puretéde l’air, comme un rappel de ce paradis perdu, de ce monde qui a retrouvé avec François, sa pureté première, et dont nous portons la nostalgie.

 

Paix, Fraternité, liberté, confiance, louange, joie : tout est dit de ce qui habite le cœur de François. François dit aux oiseaux son amour pour le Père et il les invite à aimer.

 

Mais, parmi tous ces oiseaux du ciel, c’est le plus humble, la petite alouette des champs, que François préfère : celle qui a les mêmes couleurs que la terre, qui s’élève très rapidement dans le ciel ou se laisse brusquement tomber, reliant successivement la terre au ciel, et le ciel à la terre, reliant les deux pôles de l’existence.

 

« Les alouettes ont-elles besoin d’autre chose que d’une gorgée d’eau à la source, et de la nourriture qu’elles recueillent dans les champs, pour pouvoir de nouveau s’élancer dans les airs, et chanter si joyeusement les louanges de Dieu que tous les hommes sont contraints de s’interrompre de leur tâche, et de lever les yeux ? « 

 

Ainsi François aime l’humilité, la simplicité, la pauvreté de sœur Alouette.

 

« Notre sœur l’alouette a un capuchon comme nous, et c’est un oiseau bien humble, car toujours elle va sur le rebord du chemin pour y trouver un grain de blé. Ses plumes ont la même couleur que la terre, et nous sont un modèle pour nous apprendre que nous ne devons point porter de beaux habits délicats et bariolés, mais des habits simples et pauvres. Et quand elle s’envole dans les airs, notre sœur l’alouette, elle loue Dieu d’une façon délicieuse, comme doivent le faire les bons frères de l’ordre ».

 

L’alouette symbolise l’élan de l’homme vers son Créateur, son chant est un chant de joie, de louange,  son chant signifie la prière claire et joyeuse devant Dieu.

 

Son chant est une oraison.

 

 

 

François aime les alouettes et les alouettes aiment François.

 

Au moment de sa mort, François chante le psaume de David : « De ma voix, j’ai appelé le Seigneur ». Et lorsque la voix du saint se tait, tout l’air environnant est alors rempli d’un frémissement soudain et sonore : ce sont les amies de François, les alouettes, qui viennent lui dire adieu, et qui montent, toutes à la fois, gerbes de fusées, dans le ciel.


Partager cet article

Repost 0
Published by Fraternité Franciscaine Séculière - dans SAINT FRANCOIS
commenter cet article

commentaires

Michelcroix 12/03/2015 21:37

Effectivement, connaissant personnellement Frère Elyôn, je peux vous confirmer qu'il est bien l'un des deux témoins annoncés par l'apocalypse de St Jean.

Je vous invite donc à visiter le site sacré voulu par Dieu http://www.prophete-du-sacre-coeur.com et à le contacter au plus vite.

Que Dieu vous bénisse!

Présentation

  • : Fraternité Franciscaine Séculière
  • Fraternité Franciscaine Séculière
  • : Pour mener une vie fraternelle et évangélique à la manière de François d'Assise, des hommes, des femmes, des foyers se rencontrent et constituent la Fraternité Franciscaine. Ceux qui veulent en faire partie, se retrouvent et construisent, jour après jour, une communauté évangélique. Ce blog est consacré à la région PACA
  • Contact

Qui sommes-nous ?

 

Recherche

L'Olivier

Archives

Site Annexe activités hors PACA

Pages