Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 20:05







Synthèse du discours du Saint-Père






Le 20 avril 2009  - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Benoît XVI a reçu ce matin à Castel Gandolfo 3.000 franciscains participant à Assise au Chapitre des nattes marquant le huitième centenaire de l'approbation par Innocent III de la première règle de saint François. La douzaine de frères qui suivit François est devenue au fil des siècles "une multitude disséminée partout dans le monde", a dit Benoît XVI. "En tant que Pasteur de toute l'Eglise, je voudrais vous remercier pour le don précieux que vous êtes pour le peuple chrétien tout entier. Le petit ruisseau surgi au pied du Subasio est devenu un grand fleuve qui a beaucoup contribué à la diffusion universelle de l'Evangile". François "a fait l'expérience de la grâce divine et a été comme mort et ressuscité. Il laisse toutes ses richesses, tout motif d'orgueil et de sécurité, au moment de sa rencontre avec Jésus crucifié et ressuscité. Tout abandonner devient pour lui une nécessité pour exprimer la surabondance du don reçu".

Puis Benoît XVI a rappelé la raison de sa rencontre avec la Famille franciscaine: "L'Evangile comme règle de vie", que saint François s'est appliqué lui-même entièrement à la lumière de l'Evangile. "Voilà ce qui attire et qui reste toujours d'actualité. Le Poverello s'est transformé en Evangile vivant capable d'attirer au Christ des hommes et des femmes à toute époque, particulièrement les jeunes qui préfèrent la radicalité aux demi-mesures. L'Evêque d'Assise puis le Pape ont vu dans la proposition de François et de ses compagnons l'authenticité évangélique et surent aussi en encourager l'engagement pour le bien de l'Eglise". Il a ensuite fait remarquer que François aurait très bien pu ne pas aller trouver Innocent III. "De nombreux groupes et mouvements religieux se formaient à cette époque et certains d'entre eux s'opposaient à l'Eglise comme institution ou, tout au moins, n'en cherchaient pas l'approbation. Sans doute une attitude contestataire envers la hiérarchie aurait donné à François de nombreux suiveurs. Il a, au contraire, tout de suite pensé à mettre sa route et celle de ses compagnons entre les mains de l'Evêque de Rome, le successeur de Pierre, ce qui est révélateur de son authentique esprit ecclésial. Ce petit 'nous' qu'il avait démarré avec ses premiers frères était destiné dès le début à faire partie du grand 'nous' de l'Eglise une et universelle. Ce fut ce que comprit et apprécia le Pape. Lui-même aurait pu, de son côté, ne pas approuver le projet de vie de François. Il est même concevable que parmi les collaborateurs d'Innocent III, quelqu'un l'ait conseillé en ce sens craignant alors que ce petit groupe de frères ne ressemblasse à d'autres congrégations hérétiques et paupéristes de l'époque. Le Souverain Pontife, bien informé par l'Evêque d'Assise et par le Cardinal Giovanni di San Paolo, sut, au contraire, discerner l'action de l'Esprit et accueillit, bénit et encouragea la communauté naissante des frères mineurs".

Huit siècles ont passé, a fait remarquer le Saint-Père à ses hôtes, "et vous avez voulu aujourd'hui renouveler le geste de votre fondateur. Vous êtes tous les enfants et héritiers de ces origines. Comme François et Claire d'Assise, vous vous engagez à toujours repartir du Christ pour voir le visage du Christ dans vos frères qui souffrent et porter sa paix à tous. Soyez les témoins de la beauté de Dieu que François sut chanter en contemplant les merveilles de la création. Allez et continuez à réparer la maison du Seigneur Jésus-Christ!" les a encouragés Benoît XVI en leur rappelant que le tremblement de terre des Abruzzes a détruit de nombreuses églises, mais qu'"il y a une autre 'ruine' bien plus grave: celle qui touche les personnes et les communautés. Comme François, commencez toujours par vous-mêmes, a-t-il conclu. Si vous restez toujours capables de vous renouveler dans l'esprit de l'Evangile, vous continuerez à aider les pasteurs de l'Eglise à rendre toujours plus beau son visage d'épouse du Christ. Voilà ce que le Pape, aujourd'hui comme aux débuts, attend de vous".

Autre synthèse ► Benoît XVI reçoit les franciscains à Castel Gandolfo

Texte original du discours du Saint Père ►Italien

  
 Source: http://eucharistiemisericor.free.fr

 
  http://ofs-de-sherbrooke.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Fraternité Franciscaine Séculière
  • Fraternité Franciscaine Séculière
  • : Pour mener une vie fraternelle et évangélique à la manière de François d'Assise, des hommes, des femmes, des foyers se rencontrent et constituent la Fraternité Franciscaine. Ceux qui veulent en faire partie, se retrouvent et construisent, jour après jour, une communauté évangélique. Ce blog est consacré à la région PACA
  • Contact

Qui sommes-nous ?

 

Recherche

Archives

Site Annexe activités hors PACA